Libreville, Laboratoire du Nouveau Monde

Du 8 au 11 décembre 2019 j’ai eu le privilège en tant que consultant en communication audiovisuelle d’accompagner le Bureau de l’UNESCO au Gabon, à l’occasion d’un atelier de réflexion réunissant des jeunes Librevillois d’horizons socio-culturels et disciplinaires différents (artistes, artisans, entrepreneurs, thérapeutes, urbanistes, ingénieurs, étudiants, etc.) Cela m’a permis d’être le témoin d’une expérience pour le moins inédite et enrichissante, tant sur le plan relationnel qu’intellectuel. Réalisé en collaboration avec la Mairie de Libreville et baptisé Laboratoire du Nouveau Monde, cet atelier avait pour objet de réflexion l’avenir de Libreville à horizon 2050, que ces jeunes avaient pour mission d’anticiper et d’imaginer dans un contexte local et global marqué par un éveil de consciences écologique, culturel et identitaire. La méthodologie grâce à laquelle ils se sont livrés à cet exercice s’appelle la « Litératie du Futur » : il s’agit d’une compétence pacifiante qui mobilise l’intelligence collective et endogène d’une communauté, une posture intellectuelle et relationnelle qui invite celui ou celle qui se l’approprie à formuler des idées émanant de son propre environnement, plutôt que de systématiquement invoquer un imaginaire et des notions venues d’ailleurs. Cette expérience, qui s’est en partie déroulée en forêt au sein de l’Arboretum Raponda Walker situé au nord de Libreville, m’a donné l’opportunité d’être le témoin d’une réelle capacité de la jeunesse gabonaise à se concevoir comme actrice de son propre avenir et notamment comme force de conseil, d’innovation et d’action : l’engouement constaté auprès des jeunes participants à cette incubation donne matière à envisager à plusieurs niveaux différents  la mise en place d’un plus grand nombre de plateformes de consultations citoyennes dans la conception et la matérialisation des politiques publiques, dans un souci de co-création. J’aurai bientôt le plaisir de restituer aux autorités publiques sous forme de reportage, un témoignage audiovisuel de cette expérience qu’il convient selon moi d’encourager tant elle invite à la résilience, la coopération et la créativité. Ce travail de conseil et de restitution audiovisuelle s’inscrit dans le cadre de la promotion d’initiatives RSE (responsabilité sociale et environnementale) : il s’agit là de l’expression de l’un des axes de développement les plus fondamentaux de ma structure de conseil et de création baptisée Motherland.laboratoire du futurCopyright photo David Mboussou

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s